Capteurs de glucides

Capteurs de glucides : sont-ils vraiment efficaces pour maigrir ?

De nos jours, l’obésité se voit partout dans le monde, c’est un tueur silencieux qui provoque beaucoup de complications qui touchent surtout le cœur et les vaisseaux. Les capteurs de glucides sont des molécules qui ont pour but de faire maigrir et d’aider à faire maigrir en diminuant le taux de sucre digéré, c’est une stratégie qui parait efficace car le sucre est la source d’énergie du corps mais c’est aussi la source du surpoids.

Comment fonctionnent les capteurs de glucides ?

Transforment aliments en nutriments

Il faudra d’abord parler un peu de physiologie et d’anatomie humaine pour bien comprendre leur fonctionnement. Les glucides sont le terme scientifique qui regroupe l’ensemble des sucres, il existe beaucoup de glucides mais pour faire simple on ne parlera pas de la structure moléculaire en détail, les glucides peuvent être soit une seule molécule qui peut avoir différentes formes et variantes soit une chaîne de molécules reliées entre elles. en langage courant on parle de sucres rapides et de sucres lents, il s’agit tout simplement de glucides simples et de glucides complexes, parmi ces deux types on parlera surtout de deux entités qui sont le glucose qui est un sucre rapide et l’amidon qui est un glucide complexe ou sucre lent.

Quand on mange, la digestion commence à partir de la bouche grâce à la salive qui est faite d’enzymes qui sont des catalyseurs de réactions chimiques, la salive va tenter de couper les liaisons entre les molécules de glucides complexes pour en faire des glucides simples (glucose surtout) pour pouvoir être absorbé par l’intestin, l’aliment va passer ensuite vers l’estomac ou déjà une petite quantité de glucose va passer dans le sang puis l’aliment atteint les intestins. Les capteurs de glucose agissent sur l’intestin en diminuant de sa sécrétion en enzymes qui vont digérer les glucides complexes car pour être absorbés, les glucides doivent être simples, ils inhibent les enzymes comme l’amylase pour qu’il n’y ait pas de digestion et donc pas d’absorption et élimination par voie naturelle.

Sont-ils vraiment efficaces pour maigrir ?

Beaucoup d’études et de publicités disent que oui, ils sont efficaces et donnent de bons résultats…etc, mais ces études ne donnent pas tous les détails, ils ne donnent que les délais et le poids perdu sans prendre en compte d’autres paramètres ce qui rend ses études soit fausses soit inutiles pour donner un véritable résultat qui n’est pas publicitaire, parmi les paramètres qu’il sera judicieux de prendre en compte :

  • Le régime alimentaire : pour bien prouver l’efficacité des capteurs de glucides, il faudrait donner le même régime alimentaire qui n’est pas hypocalorique à deux groupes de personnes dont un groupe qui prendra des capteurs de glucides, les résultats seront comparés après un certain moment et si vraiment ils sont efficaces alors on aura un amaigrissement de ceux qui prenaient le produit.
  • Comparer la perte de poids avec et sans capteurs de glucides : cela a pour but de faire la différence entre une perte de poids provoquée par le régime hypocalorique et une perte grâce au produit. Dans ce cas il faut donner un même régime hypocalorique pour deux groupes de personnes qui ont déjà pris des capteurs et l’un des deux groupes va arrêter d’en prendre.
  • Quels sont les résultats au long terme : le problème que posent ces substances est qu’il n’existe pas d’études faites sur un délai plus ou moins long, le principe du médicament est simple mais il crée un problème, le corps se nourrit par besoin et par nécessité et quand il ne trouve pas de source d’énergie il s’adapte, les sucres lents sont la principale source d’énergie et quand on inhibe leur digestion le corps peut tout simplement augmenter la dose d’enzymes ou avoir faim plus souvent pour apporter plus de nourriture.
  • Les effets secondaires : pas la peine de faire des études pour savoir que ce genre de molécules a des effets secondaires dont probablement les ballonnements, douleurs abdominales…etc, tout simplement car ce qui n’est pas digéré par le corps, le sera par les bactéries.

Que peut-on dire en résumé ?

Entre publicités et études soit mal faites ou dont les résultats ne sont pas montrés correctement, il est difficile de trancher sur l’efficacité de ces molécules, le principe de base est bon mais il existe beaucoup trop de points sombres comme la durée de vie de la molécule vu que la digestion peut durer 12 heures, le pourcentage d’enzymes rendues inactives…etc, même si les enzymes sont inactives elles ne sont que des catalyseurs pour des réactions qui vont se faire avec ou sans elles donc il y aura toujours dégradation même partielle des sucres lents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *