pourquoi la crise de boulimie survient plus le soir

Pourquoi la crise de boulimie survient plus le soir ?

De plus en plus de gens souffrent de ce qu’on appelle la boulimie, un état de malaise, d’angoisse et d'inconfort accompagné par une envie de manger incessante puis finalement par une sensation de dégoût par soi-même démoralisante. Chez la plupart des concernés, ce trouble du comportement alimentaire survient surtout le soir, ou à la fin de journées très stressantes, et dans la majorité des cas impossible de freiner cette pulsion gourmande. 

La crise de boulimie et l'hyperphagie boulimique

La crise de boulimie se traduit par un besoin de manger compulsivement et de manière récurrente sans pour autant ressentir de faim.  L'occurrence de ces crises est totalement aléatoire à une fréquence de deux fois par semaine au minimum pour une période qui peut s’étaler sur plusieurs mois. Quand l’épisode boulimique survient, la personne concernée se retrouve à avaler des portions de nourritures considérables dans un laps de temps très court, sans ressentir de plaisir ou de satiété, mais juste une façon de se soulager émotionnellement. Une fois la crise passée, la personne boulimique ressent très vite de la culpabilité accompagnée de dégoût, un sentiment assez fort pour avoir recours à des moyens de régurgitations assez poussés pour ne pas grossir. Si ce n'est pas le cas, les calories sont alors transformées en poids ou en surpoids, et on parle alors de l'hyperphagie boulimique, donc au lieu de faire face à un dilemme boulimique uniquement, la personne se trouve obligée de gérer le problème pondéral.

Pourquoi a t-on plus faim le soir?

Plus que des troubles  alimentaires simples, les épisodes boulimiques sont en étroite relation avec des troubles purement émotionnels et hormonaux. Et oui, la plupart des gens remarquent que leur faim augmente de façon considérable durant la soirée que pendant la journée, ceci est entièrement dû aux hormones de la faim qui montent en flèche le soir pendant que ceux responsables de la satiété diminuent. Si cela venait s'ajouter le stress quotidien, les cycles menstruels, les traumatismes psychologiques et les troubles émotionnels, le cocktail serait parfait pour faire une crise de boulimie.

Quelques conseils pour s’en sortir!

Les troubles boulimiques sont un cercle vicieux souvent relaté à des traumatismes passés voire d’enfance: des chocs, un manque d’affection  ou un souvenir violent et abusif, les causes pouvant engendrer ce type de comportement sont effectivement très nombreuses. Pour y venir à bout radicalement, une aide professionnelle serait la meilleure idée à adopter. Cependant quelques conseils et astuces existent pour amoindrir ces troubles et pourquoi pas même s’en sortir, et on cite:

  • S’entourer des bonnes personnes et bannir les personnes toxiques d son entourage

  • Apprendre à affronter toutes sortes de peurs et problèmes du quotidien au lieu de les fuir

  • Vivre à fond toutes les émotions et les accepter

  • Pratiquer de la méditation, du yoga et toutes sortes d'activités relaxantes

  • Se défouler sur des activités physiques et faire du sport

  • Se réconcilier avec la nourriture et  redécouvrir le plaisirs de la cuisine sans culpabilité

quelques conseils pour s en sortir

Toutes ces méthodes sont gratifiantes à long terme, elles ont très bien prouvé leur efficacité. mais il est également nécessaire de se faire accompagner par un bon psychothérapeute, qui saura comment vous aider à chaque étape et éliminer carrément la source du problème en vous aidant à mieux gérer vos émotions passées et présentes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *